Connaissance, constance et conscience

Quatre recommandations pour ne plus être esclave de nos émotions

Quatre recommandations pour ne plus être esclave de nos émotions

27 septembre 2016 12:34 dans Développement personnel

Sous l’emprise de l’émotion, les êtres humains déraisonnent, se trompent, aboutissent à une conclusion fausse et, à partir de là, réagissent plutôt que d’agir.

Les émotions définissent l’ego. Distinguer entre ce que l’on aime ou pas est source de joies et de souffrances. La libération consiste à s’affranchir de ces réactions :

une chose n’est ni belle ni laide, elle est seulement à sa place. C’est l’éclatement de la prison étroite du « je » qui libère une perception plus juste du monde.

– Arnaud Desjardins

 

Sans émotions, est-on encore vivant ?

Ce n’est pas l’existence d’émotions en tant que telles qui est problématique, mais plutôt se laisser diriger par elles. Il existe une méthode très simple pour se libérer de l’emprise des émotions et les utiliser pour ce qu’elles sont : des outils pour identifier nos croyances internes.

Cette simple méthode divisée en quatre étapes, s’appuie sur une habitude à développer davantage, soit la vigilance (soit l’attention).  Malgré sa simplicité apparente, il est plus difficile que l’on croit d’être attentif sans jugement.

Ces quatre étapes sont :

1. Arrêter immédiatement de rendre la vie, les autres et les circonstances responsables de nos états intérieurs (états d’âme, comment je me sens). La cause extérieure que je crois responsable n'est que l’activateur d'une émotion qui était déjà là en moi à l'état latent et n’attendait qu’une excuse pour s’exprimer.

Je prends l’émotion en tant que telle, c’est-à-dire je la dissocie de la situation que j’imagine responsable de mon émotion (ou état interne). C’est un déplacement de l’attention : je ne porte plus mon attention sur les pensées liées à la situation mais je la reporte sur l’émotion en tant que telle. C’est une manière de casser le processus mécanique de l’émotion. Je ressens l’émotion telle qu’elle est dans l’instant et je ne pense rien, ni de la situation ni même de l’émotion.

Les 9 principaux états intérieurs sont : 

  • L’amour
  • La joie
  • L’émerveillement
  • Le calme
  • La colère
  • Le courage
  • La tristesse
  • La peur
  • Le dégoût 

Même si je ne suis pas totalement convaincu d’être responsable à 100% de mes émotions, je prends aujourd’hui la décision d’y croire. Ainsi, je me sentirai de moins en moins victime des aléas de la vie.

2. Lorsqu’une émotion monte, qu’elle soit selon ma perception positive ou négative, je porte mon attention sur celle-ci et non sur la situation ou la personne que je considère comme étant responsable.

Je me dissocie complètement de la situation externe, et je me concentre sur l’émotion afin de l’identifier clairement. Suis-je triste? Suis-je heureuse? Suis-je en colère?  Il n’est pas question ici de juger de la pertinence de l’émotion ou de la raison de son existence.  Juste de la reconnaître.

 Roue des émotions de Plutchik

Je reconnais l’émotion en tant qu’émotion; elle ne m’obligera pas à agir.  Je ne pactise pas avec les pensées qui sont le fruit de l’émotion. Je reconnais que l’émotion est là, donc mes pensées sont viciées. Je ne réagis pas et la chaîne d’actions et de réactions s’arrête. Si je me débats contre mes émotions, contre mes sensations, je les affirme. Je les fais être encore plus.

3. Je ne fais plus qu’un avec l’émotion. Je suis un avec une sensation (je mets mon mental à « off »).

Afin de la décoder et de réaliser ce qui se passe sous la surface. Il faut absolument que j’évite de la nier, de la repousser ou de me faire croire qu'elle n'existe pas.

Quand j’accepte une émotion, je supprime la dualité en moi, soit l’opposition entre moi et mon émotion; ou, en d’autres termes, je deviens l’émotion, donc il n’y a plus deux (moi et l’émotion) et l’unité apparaît. La dualité fait place à l’acceptation.

En effet, si je n‘interviens pas pour la modifier ou tenter de la nier, l’émotion suit un processus naturel, comme tout phénomène; elle naît, elle se déploie, elle meurt.

4 Je laisse l’émotion se déployer naturellement, sans intervenir, de façon à ce que celui (mon mental) qui évalue, jauge, juge l’émotion ne soit plus là.

Il n’existe pas d’émotion négative ou positive en soi. Elles ont tous eu un rôle adaptatif afin de me permettre de régler des questions clés de survie posées par l'environnement. 

****

Je me rappelle que la gestion de mes émotions en est une de prise de conscience et non de contrôle, et que cette voie de vigilance est une pratique de tous les instants.  Plus je demeurerai attentif à ce que je ressens, plus cela deviendra facile. Je gagnerai en sérénité et en présence consciente au moment présent.

Mots-clés : émotions

Laisser un commentaire

Dans la catégorie Développement personnel

Pourquoi pratiquer la méditation

28-03-2016 dans Développement personnel
Existe-il une meilleure technique de méditation qu'une autre? Il faut surtout éviter le piège du mental qui est de tomber dans la recherche de la perfection, dans le processus de comparaison et de qui a tort et qui a raison. Il existe plusieurs méthodes pour méditer : faire zazen, méditer…

Lire plus ›

La roue de la vie - Un exercice d'équilibre

24-03-2016 dans Développement personnel
Voici un excellent exercice pour prendre conscience et clarifier ce qui ne semble pas fonctionner dans ma vie et ce qui est source de satisfaction. Mais encore mieux, cet exercice me donne une vision globale de mes domaines de vie et me démontre concrètement où ma vie roule plutôt carré.

Lire plus ›

40 attitudes spirituelles à développer pour devenir plus conscient

17-03-2016 dans Développement personnel
Comment et quoi faire pour devenir un peu plus spirituel chaque jour, en considérant que ce n'est ni un concours, ni une course et encore moins une destination finale à atteindre? Etre spirituel c'est tout simplement un changement de perception, un éveil de conscience de soi et de son origine.…

Lire plus ›

La bucket list - 101 choses à réaliser avant de quitter ce monde

12-03-2016 dans Développement personnel
Avoir envie de profiter pleinement de ce que la vie à de mieux à nous offrir, et n'avoir aucun regret sur son lit de mort. Voilà l'ultime but de cette liste qu'est la « bucket list » ou 101 choses à réaliser avant de quitter ce monde de l'incarnation. Ce qu'on décide d'y…

Lire plus ›

Téléchargement gratuit

Éditions Chaos K.O.! met gracieusement à votre disposition plusieurs types de formulaires et guides pour l'organisation des différents secteurs de votre vie.


Un heureux chemin

Les derniers articles sur mon blogue personnel Un heureux chemin

15 janvier 2018 21:42
Quand ta face ne me revient pas

Les éditions Chaos K.O.!

Chaos K.O.! signifiant : je mets K.O. le chaos de ma vie. Et pour ce qui est du chaos, il est partout selon son humeur : dans ma vie familiale, affective, spirituelle, dans le désordre de ma maison ou dans mon esprit débridé.

Mes réseaux sociaux